• Cette année avec les 3èmes, je tente une "carotte" : le temps bonus. C'est plus facile à mettre en œuvre avec une classe qu'on a beaucoup. Moi je les aurais 10h/semaine sur 3 jours, ça laisse pas mal de possibilités (dans mon cas, jusqu'à 30 min par semaine de temps bonus possible).

    Le concept est simple : quand la classe a une attitude d'élève et qu'on ne perd pas de temps inutilement, on gagne un peu de temps à cumuler et à dépenser en activité plaisir : jeux, film, discussion, balade, etc.

    Les modalités seront à affiner, mais concrètement, en fin de journée, je prends quelques minutes pour faire le bilan de leur attitude d'élève avec eux et on fixe le temps gagné. En fin de semaine, on décide si on dépense le temps la semaine suivante (et donc quand et comment), ou si on le cumule pour plus tard.

    Pour plus de lisibilité pour les élèves, on fixe les critères clairement, on les fait valider par eux.

    Attention aussi à bien différencier le comportement global de la classe avec un comportement isolé, qui sera traité différemment...

    Niveau matériel :

    • Une affiche avec les critères pour gagner du temps.
    • Un bocal/boite que je remplirai avec des jetons de deux couleurs (5 ou 10 min) et que je viderai quand le temps sera dépensé.

     

    Hâte de tester !!

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    2 commentaires
  • Peu voire pas de nouveaux posts cette année, vous l'avez constaté. En effet, j'ai eu une année difficile  avec la classe de 3ème dont je suis la professeure principale. Une de ces classes avec laquelle, quoi que tu fasses, ça n'accroche pas... J'ai donc dû revoir tout le contenu comme la forme, toujours sans succès, puis j'ai fini par "limiter la casse"... Peu de motivation pour créer donc, d'où le manque de publications... Même après 15 ans de métier, on en arrive parfois à être dépassé... et la seule chose à faire dans ce cas là, c'est se préserver pour tenir jusqu'à l'année suivante...

     

    Que s'est-il passé ?

    Un petit groupe d'anciens de l'établissement, avec qui l'année de 4ème n'avait pas été simple non plus. Des profils déjà compliqués, fragiles mais ayant tout de même une certaine confiance dans l'équipe (c'est déjà ça !).

    Plus, 50% de nouveaux arrivants. En classe de troisième, ça fait beaucoup ! La plupart, ayant déjà fait un ou deux collèges, exclus ou gentiment priés d'aller s'inscrire ailleurs... Des jeunes n'ayant plus confiance ni dans le système éducatif, ni dans les adultes.

    On mélange le tout et on obtient une classe à 75% de refus de travail, de communication, de cadre et même en refus de projet professionnel...

    L'année s'est passée essentiellement à travailler des parcours très individualisés, en lien avec les familles afin de leur offrir le maximum de chance pour la suite. On verra à plus long terme ce que ça a donné...

    Le programme, le DNB, cela a été mis entre parenthèses... (Une seule mais très belle réussite cependant !)

     

    Quelles leçons en tirer ?

    1. Attendre de "prendre la température de la classe" avant de faire la programmation et de lancer des projets ! J'ai suffisamment de matière première pour me permettre de commencer l'année avec ce que j'ai, ça évitera les déceptions ;)

    2. Les objectifs premiers de la classe (particulièrement en 3ème mais pas seulement) sont la motivation et le travail sur la confiance en soi et en l'équipe. Tout le reste est de la perte de temps si on a pas ça d'abord. Pas la peine de courir après un programme, si les élèves ne nous suivent plus...

    3. La motivation, ce n'est pas seulement trouver un projet professionnel !! Peu de gens savent ce qu'ils veulent faire à 15 ans et c'est bien normal. Il faut (re)trouver d'autres leviers : la curiosité par exemple...

    4. Le climat, l'ambiance de classe est aussi importante pour eux que pour nous ! Aller en cours à reculons, n'est plaisant pour personne. Il faudra donc prendre du temps, même quand on en a peu, pour retrouver le plaisir d'être ensemble, en groupe.

    5. Ne pas trop prendre à cœur les échecs quand il y en a ! On fait ce qu'on peut !

     

    Concrètement, des idées nouvelles ?

    • Déjà un changement pour moi dans l'emploi du temps. Je garde Français 4/3ème, HGEMC 3ème, mais c'est tout. Je récupère la Physique-Chimie 3ème (une grande nouveauté), de la découverte des métiers en co-enseignement, de l'AP et du soutien.
    • Les impliquer dans les choix de programmation, de projets, dès le début d'année et au fur et à mesure. On explique, on justifie, (on spoile parfois ! ), on choisit, et on fait le point régulièrement.
    • Leur donner des manuels (qu'ils voient où nous en sommes...). Il y en a des pas mal du tout (notamment ceux de 3èmes Prépa-pro en HG ou en Physique-Chime justement !). Pas obligé de les suivre à la lettre évidemment, mais j'y vois de plus en plus d'intérêts. Nous, on gagne du temps et eux aiment fouiner dedans. Tout le monde est gagnant.
    • Le temps bonus à utiliser pour jeux, discussions, balades, films. En gros, quand la journée s'est bien déroulée et que la classe a bien travaillé, on gagne du temps à cumuler puis à dépenser comme la classe le souhaite. (Voir l'article dédié, à venir)
    • Du travail autonome, façon plan de travail, sur les temps de groupe ou de co-enseignement (Merci les EREA pour ça !). Rien de très rigoureux comme j'ai pu tenter par le passé, mais plus souple, à la semaine. J'aurai deux heures que je compte dédier à cela. Il y aura généralement de la production d'écrit, de l'EDL (sous forme de défis sans doute), un exercice d'HG ou de Sciences... Je garderai la lecture-compréhension et l'oral pour les séances en classe entière et de façon plus magistrale.

     

     Voilà, j'espère poster plus régulièrement cette année.

    Bonne rentrée à tous !

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    8 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires