• Voici ce qui risque d'arriver à tous les EREA...

    Ci-joint la lettre du collectif des enseignants de l'EREA de Chambéry

    L' EREA (établissement régional d'enseignement adapté) de Chambéry est une structure spécialisée qui comprend à la fois une SEGPA comme dans certains collèges et un lycée professionnel. Il accueille un public d'adolescents en échec scolaire récurrent et présente l'avantage d'avoir un internat éducatif. Ces structures permettent aux élèves en grande difficulté scolaire, sociale, voire en situation de handicap, de se construire un avenir professionnel.
    Les personnels enseignants travaillant dans cet établissement sont des professeurs des écoles spécialisés, titulaires d'un diplôme spécifique et issus du premier degré. Les autres personnels sont des professeurs d'enseignement professionnel ou des professeurs de lycées et collèges.

    Un projet de réorganisation du service des personnels vient d'être annoncé officiellement pour la rentrée prochaine par le rectorat. Il comporte deux aspects : d'une part la suppression de trois postes de professeurs des écoles spécialisés à l'internat avec leur remplacement par des postes d'assistants d'éducation, c'est à dire des personnels, recrutés sur simple entretien avec la direction, non-formés, non-expérimentés, précaires et sous-payés qui ne peuvent s'inscrire dans la durée.

    D'autre part, la suppression d'un demi-poste de professeur des écoles spécialisé en classe, le demi-poste restant ne pouvant être pourvu par un personnel spécialisé du fait de son montage administratif. C'est donc le départ d'un poste complet de professeur des écoles spécialisé investi dans l'équipe remplacé par un enseignant débutant, non-formé et n'ayant pas souhaité travailler dans ce type de structures.

    Au total donc, le départ de quatre collègues d'une équipe jusqu'à présent stable et expérimentée.  Au delà des conséquences humaines, une telle réorganisation du travail aurait des conséquences désastreuses sur le travail éducatif et pédagogique, ainsi que sur la sécurité et le bien-être des élèves à profils très spécifiques pris en charge par cet établissement. Ce projet, qui mettrait en péril l'existence-même de l'internat éducatif, n'est justifié par aucun changement de situation notoire de l'établissement, ni sur le plan des effectifs, ni sur le plan matériel. Une fois de plus, c'est la logique comptable qui prend le pas sur les considérations éducatives et pédagogiques : c'est une économie de budget substantielle qui se cache derrière ce projet, au détriment de l'encadrement spécifique indispensable à ces élèves.

    Après deux courriers successifs adressés au rectorat en avril, l'un émanant des personnels et l'autre de leurs organisations syndicales constituées en intersyndicale, aucune réponse n'a été apportée. C'est pourquoi les personnels ont décidé de se mettre en grève reconductible à partir du lundi 19 mai en demandant l'abandon pur et simple du projet.


    Une audience au rectorat est demandée ce jour. 

    Soutenez dès aujourd'hui l'action des personnels de l'EREA de Chambéry en signant la pétition, en vous manifestant auprès du rectorat et en diffusant l'information à vos réseaux !

    Signer la pétition

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    3 commentaires
  • En parallèle de l'étude d'Anne Frank, la vie en cachette, nous étudions bien sûr la seconde guerre mondiale. En fait j'utilise le livre comme point de départ : les élèves veulent savoir pourquoi Anne doit vivre comme ça et les réponses viennent naturellement.

     Voici ce que j'ai proposé cette année.

    Mes ressources :

    • J'utilise le manuel 3ème Prépa-pro Nathan Technique pour certains docs, les fiches Mon Quotidien en trace écrite, des exercices piochés sur orphéecole,

    Ancienne et nouvelle édition : j'utilise l'ancienne

    • Comme supports multimédias, j'utilise les cartes interactives du site enseignant Magnard (gratuit mais il faut s’enregistrer pour y avoir accès) et les vidéos du site.tv (notre établissement est abonné, ça vaut le coût et certaines vidéos sont gratuites)

     

    Les docs en téléchargements :

    3ème : La seconde guerre mondiale3ème : La seconde guerre mondiale

    Je mets également en ligne divers documents utilisés les années précédentes :

    • des exposés sur l'occupation en France (de niveau un peu difficile pour des 3èmes segpa)
    • Une trace écrite sur l'occupation et la Shoah en France
    • Une évaluation associée

    A voir également la seconde guerre mondiale pour les CAP

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Hachette vient de sortir des manuels pour la 3ème segpa en français, Mathématiques et Histoire-géo.

    Ils remplacent leurs manuels précédents qui avaient plusieurs gros défauts : Manuels SEGPA

    • français et histoire-géo dans un même manuel très fin,
    • avec peu de documents, et encore moins d'exercices,
    • une version toute personnelle des programmes de segpa (qui sont sensés être ceux du collège)
    • une chronologie discutable
    • peu de littérature et beaucoup de sujets de société (sensés être les seuls qui intéressaient nos élèves)
    • pas adaptés au nouveau CFG basé sur les compétences du socle commun

    A l'époque, on avait que ça, et je les avais très peu utilisés. Ils vont désormais quitter mes placards !

     

    J'ai commandé ceux de français et d'histoire-géo (à 6 € pour les enseignants), voici mon avis pour celui d'histoire-géo-éducation civique. (Avis pour le manuel de français à venir)

    Manuels SEGPA

    Mon coup de cœur !

    Enfin un manuel pour les segpa basé sur le programme de collège !

    Il s'agit en fait d'un fichier. C'est la version allégée du manuel pour 3ème prépa-pro pour ceux qui le connaissent.

    Points forts :

    • Ils suivent le programme collège ! et ressemblent à des manuels collège (colorés, de format classique), mes élèves auront enfin l'impression d'être considérés comme des collégiens !
    • Beaucoup de documents (de natures différentes) que l'on peut retrouver dans les versions prépa-pro ou général et parfois simplifiés (notamment pour les cartes), agrémentés de leur titre, auteur, nature et d'une courte description pour aider à leur compréhension. Les documents sont aérés et bien choisis, juste ce qu'il faut pour comprendre le chapitre.
    • Beaucoup de chronologies à compléter en début de chapitre, pour remplacer les évènements dans leur contexte. L'utilisation des chronologies étant souvent quelque chose qui pose problème à nos élèves.
    • des exercices variés (questions de compréhension, légendage de carte et de photos, schéma à compléter, QCM, vrai/faux, mots croisés ) et qui peuvent convenir à tous en fonction de leur niveau en français.
    • Des mini-leçons à trous sur chaque double-pages, reprises en fin de chapitres avec le vocabulaire vu.
    • Une police claire et pas trop petite, avec les mots-clés en couleur.
    • Des exercices de méthodologie bien guidés
    • la mise à disposition sur leur site dédié à la segpa des manuels corrigés en téléchargement gratuit.
    • c'est un fichier, donc facile à s'approprier pour nos élèves et qui demandera moins de traces écrites (recopier les questions sur le cahiers, etc)

    Points faibles :

    • Moins de documents que dans les versions collèges ou prépa-pro, ce qui peut être gênant si on veut faire des exposés ou des recherches
    • Le programme de géo reste compliqué malgré les adaptations du manuel, mais ce n'est pas vraiment leur faute...
    • Il manquerait une partie sur les grands repères spatiaux et géographiques pour réviser le DNBpro
    • Pas de guide du maitre, ni de compléments pédagogiques (fiches d'exos supplémentaires pour les régions en géo, ou contenus multimédia) sur le site compagnon (peut-être à venir?)
    • c'est un fichier, donc achat à renouveler chaque année et qui est débité sur le matériel péda et pas les manuels scolaires, donc aïe au porte-monnaie...

     

    Bref un très bon manuel (et pour l'instant le seul véritablement dédié aux segpa et adapté aux nouveaux programmes), qui remplacera son ancienne version dans mes placards. J'ai hâte de l'utiliser, et espère qu'il m'aidera à balayer plus efficacement le programme que d'habitude je n'arrive jamais à finir!!

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    15 commentaires
  • Pour aborder la seconde guerre mondiale en 3ème, je me base sur l'histoire d'Anne Frank.

    Voir l'article associé en histoire à venir

    Le "Journal" original étant un peu long et un peu complexe, je propose une lecture suivie de "la Vie en cachette"  agrémenté d'extraits choisis du "Journal".

    Comme support, j'utilise  le site du grenier de sarah pour l'histoire d'anne franck (gratuit mais inscription nécessaire pour contenu péda) et une archive de l'INA pour un témoignage de son père (payante)

    La fiche de prep

    Les annexes

    - les extrais du journal pour l'analyse des personnages

    - le questionnaire pour le chapitre 3 et sa correction (ils ne sont pas de moi, mais je ne retrouve pas leur source donc si l'auteur se reconnait qu'il me le signale et je les remplacerai par un lien)

    - la frise chronologique à découper et à compléter avec les élèves

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    6 commentaires
  • Je me rends compte que si pour la majorité de mes collègues, la SEGPA reste obscure, l'EREA c'est carrément inconnu au bataillon... Alors je me décide à vous donner de plus amples explications.

     

    Généralités

    Un EREA est un Etablissement Régional d'Enseignement Adapté. Il en existe environ 80 en France, généralement 1 par département. Et chaque EREA est différent des autres. Mais on trouve des constantes.

    1. C'est donc un EPLE géré par la région comme les lycées. Ceci à son importance quand on cherche des financements pour les projets !
    2. A la tête de cet établissement il y a un Directeur titulaire du DDEEAS (diplôme de direction d'établissement adapté et spécialisé).
    3. Il y a souvent des classes de collège adapté et des classes de lycée professionnel (niveau CAP). Certains EREA n'ont plus cette partie collège et sont plus des LEA (Lycées d'enseignement adapté).
    4. Les méthodes d'enseignement sont adaptées de la même façon qu'en SEGPA (Sections d'enseignement général et professionnel adapté) pour la partie collège. Les classes dépassent rarement 16 élèves.
    5. Il y a un internat éducatif : c'est à dire qu'on propose aux jeunes des activités socialisantes et éducatives ainsi qu'un suivi scolaire. L'internat n'est pas obligatoire mais conseillé.

     

    Le profil des élèves

    Pour la partie collège, le recrutement est le même qu'en SEGPA : des élèves ayant de grandes difficultés scolaires durables. Les seuls troubles du comportement ne sont pas un motif d'orientation en SEGPA, ni en EREA !

    Bien sur un élève ayant des troubles du comportement aura probablement des difficultés scolaires, mais je tiens à souligner que les SEGPA ou l'EREA ne sont pas des solutions pour les élèves ayant des capacités (notamment de compréhension, mémoire...) et n'ayant pas de bons résultats à cause de leur comportement. Un EREA (et encore moins une SEGPA) n'est pas un établissement de soins, et ces élèves, qui ne seront pas assez stimulés intellectuellement, auront des troubles de plus en plus importants et régresseront.

    Pour la partie lycée, le recrutement est le même que pour tous les lycées publics de l'académie (procédure informatique de voeux). Un élève ayant fait son collège dans un EREA n'a pas plus de chance qu'un autre d'être accepté en CAP dans le même EREA.

    Enfin, certains EREA sont orientés vers les handicaps moteurs ou sensoriels.

     

    Le personnel

    Un EREA est le lieu d'une grande mixité d'un point de vue statutaire !!

    On y trouve des PE, titulaires du CAPA-SH option F, si nommé à titre définitif. Ils prennent en charge l'enseignement général de la partie collège, et parfois de la partie LP. Ils peuvent aussi faire fonction d'enseignant-éducateur et travailler sur les temps d'activités éducatives et d'internat (nuits y compris !), ou prendre en charge le CDI. L'un des enseignants-éducateurs a parfois la fonction d'éducateur principal et coordonne l'internat.

    On y trouve des PLP et des PLC, ainsi que des vacataires, TZR et autres postes du second degré. Ils prennent en charge l'enseignement professionnel et général du lycée, mais aussi du collège.

    On y trouve un CPE, et des ASEN, s'occupant de la vie scolaire de jour mais aussi parfois de l'internat.

    On y trouve parfois des éducateurs spécialisés, qui ne dépendent donc pas de l'EN. Ils prennent en charge l'internat et ses activités.

    On y trouve du personnel médico-social : infirmières, assistant-social et parfois psychologue (à temps partiel)

    On y trouve enfin du personnel administratif et des agents territoriaux.

    Dans chaque EREA, la répartition et le rôle de chaque personnel est différent.

     

    Si vous voulez en savoir plus et consulter les textes officiels, je vous conseille l'excellent site de Daniel Calin.

    ainsi que le rapport sur les EREA de l'IGEN D. Jouault paru l'année dernière.

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    5 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires